Les Pollutec Innovation Awards ont été décernés le 12 octobre. Sur les vingt nominés retenus par le jury de présélection en amont du salon, les trois lauréats sont les jeunes entreprises WeeeCycling, Cycl-Add et Circular Materials Srl. Et Sakowin Green Energy a reçu un prix spécial du jury. Retour sur ce temps fort du salon.

Les Pollutec Innovation Awards sont organisés par Pollutec et le Pexe-Les éco-entreprises de France en vue de distinguer, parmi les innovations déclarées par les exposants du salon et ayant choisi de concourir, celles qui présentent un réel potentiel marché.

 

Un processus en plusieurs étapes

Tout exposant au salon Pollutec a la possibilité de déclarer une (ou plusieurs) solution(s) au Service Innovation, en amont du salon. Si cette innovation est validée et si l’exposant a choisi de la présenter aux Awards, elle est transmise au Pexe qui organise notamment les jurys et les sessions d’évaluation. A l’issue de cette première étape, un jury de pré-sélection se réunit et retient vingt innovations parmi l’ensemble des solutions candidates. Ont ainsi été retenues cette année des solutions présentées par Beoga, Bollegraaf Recycling Solutions, Chemdoc Water Technologies, Circular Materials Srl, Cycl-Add, DND Biotech Srl, Fraenkische France, Iadys, ID Partner, MirSense, Nereus, Orizon, Purecontrol, Sakowin Green Energy, Sirea, Suez, TCR Tecora, The SeaCleaners, ViewPoint et WeeeCycling.

Ces vingt nominés ont présenté leur innovation lors d’une séance de pitches devant un jury composé de 35 grands comptes et experts. Ceux-ci ont évalué chaque présentation selon des critères bien précis : 40 % pour le potentiel marché, 40 % pour l’innovation, 10 % pour l’éco-conditionnalité (i.e. impact environnemental) et 10 % pour la présentation. Pour cette édition 2021, les trois qui ont obtenu les meilleures notes sont des  startups. En effet, WeeeCycling a été créée en 2019 ; Cycl-Add, en 2016 et Circular Materials Srl, en 2019. De même, Sakowin Green Energy, qui a reçu un Prix spécial du jury, a été créée en 2017.

 

WeeeCycling fournit du cuivre recyclé haute pureté uniquement à partir de déchets

Aujourd’hui, au niveau mondial, l’extraction minière des métaux émet autant de gaz à effet de serre que le transport aérien. S’il existe déjà des solutions de recyclage dans le domaine du cuivre, la jeune société WeeeCycling va plus loin et propose un process optimisé qui permet de produire du cuivre haute pureté entièrement à partir de déchets. Ce procédé basé sur l’électrochimie consomme très peu de produits chimiques, ceux-ci étant régénérés durant la fabrication. Le produit obtenu est directement injectable par les industriels. Les usines appliquant ce process développent ainsi une véritable circularité et réalisent des gains financiers importants.

 

Cycl-Add propose de nouvelles matières plastiques recyclées à propriétés renforcées

La société Cycl-Add développe une nouvelle chimie à partir de déchets plastiques souillés, en mélange ou abîmés mais aussi de déchets industriels comme les peintures, les toners ou le polyuréthane. Cette chimie permet de fluidifier les films pour les rendre injectables, d’augmenter la résistance mécanique du plastique et de lui donner des propriétés anti-UV ou antistatiques. Outre leur compétitivité en prix, les nouvelles matières plastiques obtenues sont recyclables et présentent de hautes performances, parfois supérieures à celles des matières vierges. Certaines ont été utilisées pour une plateforme d’enraillement de la ligne TGV Bordeaux-Paris. D’autres servent à fabriquer des fixations de ski à partir de maillots de bain, de T-shirts et de collants en polyamide et élasthanne.

 

Circular Materials Srl récupère les métaux lourds ou précieux dans les eaux industrielles

La startup italienne Circular Materials a mis au point un procédé dérivé de la technologie de synthèse hydrothermale continue (CHFS) et exploitant les propriétés thermo-physiques de l’eau supercritique (température > à 374°C et pression > à 221 bar). Le processus de précipitation, réalisé dans un mélangeur spécifiquement conçu, permet de récupérer les métaux lourds (zinc, chrome, nickel, plomb) et les métaux précieux (or, palladium, ruthénium, platine) à des taux pouvant aller jusqu’à 99,9 %. Ces métaux sous forme de micro-poudres sont utilisables en matières premières secondaires. Circular Materials devrait décliner sa technologie aux procédés hydro-métallurgiques comme le recyclage des batteries.

 

Sakowin Green Energy produit de l’hydrogène sans émettre de CO2

La jeune société Sakowin produit de l’hydrogène à la demande, sur site, sans émettre de CO2 et à un coût compétitif. Son procédé basé sur la plasmalyse du méthane (CH4) par plasma basse énergie permet d’obtenir de l’hydrogène gazeux et du carbone solide, lui-même valorisable en plastiques, pneus, matériaux de construction… En plus de sa compacité, le procédé est efficace en énergie : il consomme jusqu’à dix fois moins d’électricité qu’un procédé par électrolyse, pour 1 kg d’hydrogène produit.

 

La sobriété, maître-mot des lauréats 2021

Une édition 2021, on le voit, fortement marquée par l’économie de ressources. Par leurs choix, les différents membres du jury ont mis l’accent sur les solutions favorisant la sobriété, enjeu fondamental d’une économie plus responsable et vertueuse.

 

Lire aussi  : Pollutec 2021 : une dynamique forte d’innovation

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu avec votre réseau !